Histoire de la ville

Champigneulles, une cité vieille de 5000 ans...

Extrait du livre de M. Lucien GEINDRE, Champigneulles et le Val Saint-Barthélémy, disponible en mairie, au prix de 20€.

Du village primitif à Champigneulles...

Le bureau des petites nouvelles (rue de Nancy)Champigneulles fut jadis appelée " Campigniola " qui signifie petite campagne, dans le sens de champs ou terre fertile. Elle se situe dans la vallée de Bellefontaine.

Ce n'est qu'au début du XIVe siècle que le nom de Champigneulles est mentionné. Le village Saint Barthélémy disparaît lors des guerres du XVIIème siècle.

Les fouilles révèlent des traces de peuplement dès la préhistoire (deux stations néolithiques sont signalées). Une population dispersée dans le Vallon de Bellefontaine va progressivement former un hameau relié à Bouxières aux Dames. Au Moyen-âge ce village se nomme Saint Barthélémy.

Une cité moderne, prospère et prestigieuse...

Rue de NancyC'est au début du XVIIIe siècle que Champigneulles subit de grandes transformations. Le comte de Fontenoy fait bâtir un château, entouré d'un immense parc (Château du Bas). Un moulin à blé s'implante, ainsi qu'une faïencerie située entre le château et la papeterie. Tous ces travaux apportent un regain d'activité et attirent de nombreux ouvriers et artisans.

En 1758, Voltaire souhaite acquérir le château du bas de Champigneulles.
Stanislas, sur ordre du roi Louis XV, refuse de lui accorder cette concession. Voltaire en aurait été très affecté. En 1766 la Lorraine devient française quand meurt le Duc Stanislas Leszczynski.

Après l'intermède révolutionnaire et impérial, Champigneulles atteint l'un des sommets de sa prospérité

Les guerres napoléoniennes affaiblissent le pays ; les difficultés économiques s'accentuent à Champigneulles où à la suite du désastre de Waterloo, les troupes étrangères campent de nouveau dans la région. Champigneulles contribuera lourdement aux approvisionnements. Un an plus tard, l'épidémie de choléra " Morbus " sévit du 10 août au 12 septembre 1832.

Ensuite Champigneulles s'industrialise et se relie à Nancy via un solide réseau de communication : le chemin de fer et le canal de la Marne au Rhin.

Le XXe siècle rythmé par 2 guerres...

Rue de Nancy - TerminusSi Champigneulles ne connaît ni la violence, ni les dévastations d'une bataille, lors de la première guerre mondiale, elle supporte les contraintes de l'occupation de la seconde.

En 1940, la débâcle vide partiellement Champigneulles de ses habitants. Les fuyards se dirigent vers le Sud, pensant échapper à l'envahisseur. En effet, le 25 août, la France est vaincue et la Lorraine envahie. Le château du bas est occupé par les Allemands.

Plus tard, la commune se voit contrainte d'affecter un local à la police d'Etat.
Dans le même temps la résistance s'organise

C'est à la Malpierre que les résistants sont exécutés. Lieu idéal, puisqu'il est désert, perdu dans la forêt de Haye et peu éloigné de Nancy. Finalement, le 14 septembre 1944, l'ennemi quitte la ville. Le 15, Champigneulles est libérée et le 1er détachement des forces américaines entre dans la ville. Le 25 septembre de Gaulle est à Nancy.

La vie se réorganise et les activités reprennent ; le pont du canal est à reconstruire ainsi que le pont biais pour le chemin de fer.

Le port et le canalEn 1945 les prisonniers rentrent peu à peu et retrouvent leur famille, certains d'entre eux au bout de plus de 5 ans d'absence, mais 44 Champigneullais sont tombés sur les champs de bataille, d'autres ont péri dans les camps d'extermination et on dénombre 14 victimes civiles.
La population passe de 5130 habitants (en 1936) à 5006 en 1946.

Les activités industrielles se réduisent à la brasserie, à la tuilerie et à quelques petits ateliers. Champigneulles profite alors de l'essor de l'après-guerre pour s'agrandir et se développer. D'ambitieux projets voient peu à peu le jour pour dessiner la ville d'aujourd'hui.


Actuellement Champigneulles compte 6973 habitants (01/2017), a une superficie de 2398 ha, dont 1664 ha de forêt.