Dossier du mur antibruit : des avancées exposées lors d’une réunion entre les services de l’Etat, la Ville et le collectif « mur antibruit »

Publié le

logo champi newLundi 26 juin, une réunion était organisée à l’Hôtel de Ville de Champigneulles entre les services de l’Etat, dont M. RAFFY, sous-Préfet et Secrétaire Général de la Préfecture, la DDT* et la DREAL**, M. le Maire, les élus municipaux, les membres du collectif « mur antibruit » et les Champigneullais concernés.

Cette réunion fut l’occasion de rappeler les dernières avancées obtenues à la suite des précédentes réunions entre les services de l’Etat et M. le Maire, Bernard VERGANCE, et Valentin DETHOU, Adjoint au Maire délégué à la participation des habitants et à la qualité de vie.

Pour rappel, ce sont 71 habitations qui ont été classées « points noirs de bruit » par les services de l’Etat (impactées à l’intérieur au-delà de 70db jour et 65 db nuit). Leur traitement en vue d’une réduction des nuisances sonores s’avère être un enjeu de santé publique entrant dans les prérogatives de l’Etat.

Alors que la proposition initiale affichée par l’Etat ne faisait plus mention d’un mur antibruit, mais seulement d’un traitement par isolation acoustique, la mobilisation de la municipalité, en lien constant avec le collectif, a permis de déboucher sur l’idée d’un traitement différencié. Cette solution mixte allierait mur antibruit sur les parties où ce dernier est techniquement et financièrement faisable (sous réserve d’études de constructibilité complémentaires) et isolation acoustique pour les habitations situées sur des parties impossibles à couvrir par mur antibruit.

A la suite de cette réunion constructive, il a été acté qu’une identification précise des habitations « points noirs de bruit » et une prise de contact avec leurs propriétaires allaient être effectuées. Les propriétaires qui le souhaiteront seront reçus à l’Hôtel de Ville par M. le Maire et les services de l’Etat afin d’exposer leur situation et d’évaluer au mieux le traitement nécessaire et le plus pertinent de leur cas.

Des rendez-vous seront également proposés aux Champigneullais du secteur, qui ne sont pas identifiés dans la liste des 71 habitations classées « points noirs de bruit » et qui souhaiteraient obtenir de plus amples informations sur le suivi de ce dossier. Dossier pour lequel M. le Maire et toute l’équipe municipale sont entièrement mobilisés.

Télécharger les présentations de la réunion ICI


* DDT : Direction Départementale des Territoires
** DREAL : Direction Régionale Environnement Aménagement Logement